Au cœur du fil rouge

Certains vous demanderons de suivre le lapin blanc ou de choisir la pilule bleue. Nous, nous vous proposons un peu plus humblement de plonger au cœur d'un fil rouge !

 Mais tout d'abord, un fil rouge, qu'est-ce que c'est ?

Les habitués des Kino Sessions bordelaises connaissent bien l'exercice. Chaque soirée de projection est "habillée" par un film diffusé en 4 parties et qui sert à dévoiler aux spectateurs le thème et la contrainte de la session suivante.

Mais comment peut-on connaître à l'avance le thème et la contrainte, alors que ceux-ci sont votés par le public lui-même en cours de soirée ? Et bien figurez-vous que pas moins de 9 fins différentes sont tournées, notre projectionniste se chargeant de sélectionner la bonne une fois le résultat des votes transmis ! C'est pour cela qu'on vous demande de voter avant la fin de l'entracte !

Découvrons maintenant à quoi ressemble une journée de tournage sur le Fil Rouge #43 Ce dernier est une première à plusieurs titres. Le premier de l'année, le premier d'Étienne Rallion, son premier projet si important, la première participation pour une partie de l'équipe. Mais vous savez ce qu'on dit, "ça fait toujours ça la première fois"!

Un tournage riche en découvertes donc mais aussi en travail, en rires et en mouchoirs! Et oui, le tournage en extérieur au mois de janvier, ça laisse des traces, particulièrement lorsque la première journée de tournage a lieu dans un endroit atypique et froid : un tunnel. Passé le charme de la découverte de cet endroit propice à nourrir l’imagination, l’équipe a compris qu’il allait falloir lutter contre le froid plus que contre les chauves-souris. Heureusement, la motivation d'un kinoïte est inébranlable , permettant ainsi de passer la journée dans la joie et la bonne humeur.

 Il faut dire qu’Etienne a su créer une atmosphère propice. Calme et carré, directif mais protecteur, il est de ces réalisateurs qu’on aime suivre car il sait où il va, et pour qui on se donne à fond car il vous le rend bien. Que ce soit face aux problèmes techniques ou lors des discussions avec les acteurs, tout s’est déroulé de manière apaisée et respectueuse. Les éclats de rire s'interrompaient au simple son du “ça tourne à l’image !” prononcé par Etienne, reprenant de plus belle après… Mais qui est Etienne ? Sa présence parmi nous tient à une découverte lorsqu’il avait 5 ans : le making off de Jurassic Park. Il a tout de suite su qu’il voulait faire partie de ce monde, participer à des tournages, comprendre comment le matériel fonctionnait, etc. Aujourd’hui âgé de 25 ans, il travaille comme photographe indépendant. Spécialisé dans la photographie technique, il peut vivre de sa passion en espérant (et c’est tout le mal qu’on lui souhaite) travailler aussi un jour dans le cinéma. En attendant, Etienne ne se tourne pas les pouces. Il réalise des courts-métrages depuis ses 19 ans et est co-organisateur du Kino RaKeToK, une association essentiellement concentrée sur les Kino Kabarets à Ribérac en Dordogne. Il vient de rejoindre le staff de Kino Session et, comme cadeau (empoisonné?) de bienvenue, il a reçu la tâche de réaliser ce fil rouge. Il ne s’est pas enfui devant ce challenge, le projet le plus important qu’il ait eu à mettre en place en terme d’équipe, de nombre de comédien ou de durée.

Une équipe complète Pour mener à bien sa mission, Etienne a demandé l’aide complice de Ronan, un de ses amis étudiant en cinéma. Ce dernier a tenu le rôle de l’assistant réalisateur en véritable homme orchestre : écriture, direction d’acteurs, régie, scripte, etc. Amis kinoïtes c’est officiel, Batman a trouvé son Robin! Kevin, le technicien son, les a suivi armé de sa perche. Les six comédiens (Tiphaine, Pythacles, Emmanuel, Marie, Clément et Jonathan) ainsi qu’une petite main fort utile (Delphine) les ont quant à eux rejoint sur les différents lieux de tournage selon les besoins. Grâce à ce petite monde, les prises se sont enchaînées rapidement, avec beaucoup de fluidité.

Après cette longue journée dans le tunnel, nos super-héros du fil rouge ont poursuivi leurs aventures durant trois jours et autant de lieux de tournage. Votre envoyée spéciale, qui a pu lire le scénario et en voir une partie se matérialiser sous ses yeux, est plus qu'impatiente de voir le résultat. Cela tombe bien, tout le monde pourra découvrir ce mystérieux Fil Rouge lors de la Kino Session #43, mercredi 4 février 20h, à la Rock School Barbey !

Les dernières sessions

Kino Session #50Kino Session #49Kino Session #48