Aujourd'hui à la Chapelle J2

« Le KKIB c’est bien on échange avec des gens du monde entier mais on a encore du mal avec l’anglais. »

photo1j2

Deuxième jour du Kab, on arrive avec un jour de retard. Qui nous ? La team « reporter de l’extrême » qui vous tiendra au courant tous les jours de toutes les péripéties de la chapelle. Du moindre « silence ça tourne ! » à la plus grande descente de bière nous vous ferons faire un petit compte rendu ... à notre sauce ! C’est donc après avoir arpenté les rues ensoleillées du quartier Saint Michel que nous avons déposé nos carcasses fatiguées dans la fraîcheur de la chapelle. Un superbe lieu rempli de lumières où sont installées ces interminables tables où participants et bénévoles s’affairent au travail. Pour certain la nuit fut courte et les chaises semblent être le nouveau spot pour une sieste éclair !

Photo2j2

Car oui il fait beau, il fait chaud sur Bordeaux mais pas de répit pour les participants ! Les tournages commencent, dans la chapelle, au Jardin Public (une innocente équipe en tournage s’est d’ailleurs fait réprimandée par la maréchaussée pour « don de chips aux canards »)

Même si le rythme est soutenu (rendre un film en 72 heures) certains semblent se laisser piéger par cette ambiance estivale : « C’est bon on a le temps ! ». Dans l’après midi, Sud Ouest et Rue 89 nous ont gratifié de leur visite, c’est toujours chouette ! En début de soirée, ça commence a s’agiter dans la chapelle, essayage de costumes sur un font de jazz manouche, arrivée de nouveaux participants ... Et puis aujourd’hui est un jour particulier, c’est l’anniversaire de Clémentine membre dévouée du staff kino, alors forcément c’est tout le Kabaret qui se joint à nous pour lui souhaiter un joyeux anniversaire !

PhotoClem

Portrait du jour

Le Kabaret ne serait pas ce qu’il est sans la centaine de participants qui travaillent et créent tout au long de cette folle semaine. Chaque jour, nous vous dresserons le portrait d’une de ces personnes qui fait vivre le KKIB.

PhotoPortrait2

David et Jasmin viennent de Québec, Canada. Fraîchement débarqué sur Bordeaux, leur première surprise fut la température qu’ils ont jugée “caniculaire”. Ces deux participants au Kino Kabaret sont en réalité de vrais dépanneurs, la polyvalence les caractérise. Peut être finiront ils techniciens ou acteurs, qui sait ? Leur objectif ici ? Participer à des projets, s’éclater, prendre du plaisir et élargir leur réseau ou comme ils disent “Garnir notre Facebook *rire* ”.

Pendant ce temps là sur les réseaux

Tags KKIB2014

Les dernières sessions

Kino Session #50Kino Session #49Kino Session #48