En direct de la Chapelle - Jour 5

Suite à la réunion de production d’hier, le KKIB a lancé sa seconde session. Les kinoïtes auront à nouveau 48 heures pour écrire, réaliser et monter leurs films. Mais cette fois, les réalisateurs auront la possibilité d'accepter un challenge supplémentaire ; celui d’intégrer dans leur court-métrage un élément imposé (lieu, prénom, accessoire, etc.). Vous pourrez découvrir l’ensemble de leurs travaux demain soir à 19h30 au Garage Moderne.

 

Sur le tournage de…Nadège

Nous avons pu suivre Nadège Maunoury sur le tournage de la première partie de son film, qu’elle décrit comme philosophique. La première demi-journée suivant la réunion de production a permis de compléter l’équipe de tournage. Et durant la nuit (jusqu'à 5h du matin !), la très dévouée Sandrine a confectionné les incroyables costumes du film.

 IMG 2785

Ce matin, départ prévu à 7h30. Une panne de réveil, trois cafés et 1 heure de trajet plus tard, l’équipe commence à tourner dès 11h15 dans le désert testerin. Les dialogues ont été traduits et adaptés par Hedi, afin de correspondre aux personnages et au contexte. Et il s’est avéré assez complexe pour la réalisatrice de juger du jeu des acteurs, ne comprenant pas la langue. Mais l’équipe a rencontré des difficultés bien plus grandes, victime du succès du lieu de tournage où touristes, jet-skis et avions se relayaient pour polluer l’ambiance sonore.

Nadège en est à sa quatrième réalisation et il s’agit de sa réelle première participation à un Kino Kabaret. Elle a découvert Kino en tant que bénévole sur le KKIB, il y a deux ans. Le très bon accueil qu’elle a reçu sur les tournages, où elle touchait un peu à tout lui a donné envie d’être à son tour réalisatrice.

IMG 2818

IMG 2812

 

Focus sur… les bénévoles

On est certain qu’une question vous taraude depuis le début du KKIB : quelle est la journée type d’un bénévole ? Fini les secrets, on vous livre tout !

La Chapelle est comme vous le savez le QG des kinoïtes, et celle-ci ne dort jamais puisqu’elle tourne 24/24. Des plannings ont été minutieusement pensés en amont de l’événement : un relai incessant de 10 jours. Des équipes sont ainsi sur place jour et nuit dans chaque pôle ; sécurité, catering, accueil et bar (ce dernier s’octroie une pause de 4h à 8h). Tous ont droit à une pause de 2 heures pour se reposer sur les confortables canapés Emmaüs. Au besoin, ils peuvent également aider les réalisateurs sur diverses productions.

Mais qui mieux que les responsables bénévoles pour nous livrer les secrets du backstage de la Chapelle ? Ci-dessous l'interview de Marion et Floriane ! 

Les messes basses de.... bénévoles !

Zoé, 17 ans, terminale littéraire : “Ce qui me plait en tant que bénévole, c’est de pouvoir tout voir de l’intérieur, de la réunion à la projection. Je me sens utile, et suis contente d’avoir un peu contribué à la réussite du Kabaret.”

Grace, 24 ans : “ L’effervescence du Kabaret me plait, tout comme rencontrer du monde et voir des choses différentes. Commencer par le bénévolat c’est sympa !”

Emeline, 20 ans, étudiante en fac de cinéma : “On rencontre des gens intéressants, motivés et ouverts à travailler avec plein de monde. Chacun apporte son petit savoir-faire, j’aime voir que les gens peuvent faire des courts-métrages vraiment bien dans le rush des 48 heures.”

 

Le bonus…

Aujourd'hui c'était l’anniversaire de Natasha, bénévole qui participe à son premier KKIB. Pour cette double occasion, les kinoïtes ont célébré ça à leur façon : tous cachés derrière le bar avec un brownie orné de bougies. La surprise et la joie ont mis en émoi notre star du jour.

20161002 133447

On vous rappelle que la seconde soirée de projection aura lieu demain soir à 19h30 au Garage Moderne.

Plus d’infos ICI

Résumé vidéo de la cinquième journée : 

Les dernières sessions

Kino Session #50Kino Session #49Kino Session #48