Kino Session chez France Langue

Une des raisons d'être de Kino Session est de participer à la vie culturelle locale. Dans ce cadre, nous sommes intervenus à l'école France Langue au mois de mars. Retour sur une semaine placée sous le signe de la poésie.

Les protagonistes de l'affaire

Établissement d’enseignement du français (langue étrangère), l’école France Langue est adepte de la perspective actionnelle, cette pédagogie novatrice visant à ancrer l'enseignement dans le réel. 
Pour ce faire, elle s'appuie sur l'usage de documents authentiques (formulaires administratifs, vidéos, journaux, etc.) et sur une ouverture sur l’extérieur telle que l’organisation de sorties, de rencontres avec différents acteurs de la vie bordelaise et l’intégration d'intervenants à leurs projets.
Chez France Langue Bordeaux, des semaines à thème sont organisées, celui du mois de mars était la poésie.  

C'est dans cet cadre que Maxime, enseignant chez France Langue pour son stage de Master Pro, a contacté Kino Session. Il connaissait l'association grâce au bouche à oreille et la considérait comme un des grands mouvements culturels dynamiques bordelais. Souhaitant aider les élèves à s'intégrer dans la vie locale et à appréhender le français par divers moyens, il a voulu créer un lien entre ces deux univers.

Francophonie en poésie

Maxime est en charge d'une classe de onze jeunes filles au pair venant d'Amérique du Sud, d'Asie d'Europe de l'Est ou encore de l'Espagne. Il a initié avec elles la création d'un poème commun sous la forme d'un haïku (sorte de cadavre exquis japonais). 

Les mots en image

C'est à cette étape que Kino Session est intervenu. Axel, kinoïte de longue date, a passé deux demi-journées dans l'école pour créer avec la classe une vidéo de ce poème.

francelangue2

Lors de sa première visite, Axel a enregistré la voix de chaque élève récitant sa strophe. Entre les conseils d'Axel et le soutien de Maxime, les onze jeunes filles ont découvert cette technique et se sont amusées à s'entendre les unes après les autres. Ce fut l'occasion de remarquer que selon leur langue maternelle, elles ne rencontrent pas les mêmes difficultés avec le français.

Axel a ensuite créé avec elles un montage des différentes photos qu'elles avaient préalablement choisies pour représenter visuellement le texte de leur strophe.

Le clou du spectacle

C'est à la fin de la semaine, à l'occasion de la clôture de la semaine de la poésie que le petit groupe s'est à nouveau réuni.

Dans le hall de l'établissement, tous les élèves se sont rassemblés et chaque classe a récité à tour de rôle le poème qu'elle avait créé. Pour l'amour des langues et de la diversité, plusieurs élèves ont présenté un poème dans leur langue maternelle ce qui a créé un magnifique moment de partage.

francelangue3
Maxime a ensuite lancé la vidéo du poème en image. Le résultat a ravi l'assemblée et rempli de fierté les participantes ; mission accomplie !

Pour clore cette semaine spéciale, Maxime a tenu à remercier Kino Session en invitant Axel à présenter l'association. Ils ont tous les deux insisté sur le fait que les sessions sont une belle occasion d'échanges et que la création de court métrage est ouverte à tous. 

Ne soyez donc pas surpris de voir des réalisateurs mexicains, japonais ou ukrainiens lors des prochaines sessions !

Les dernières sessions

Kino Session #50Kino Session #49Kino Session #48